Réflexions

Réflexions

Gethsemani

« … mon mode d’oraison était de me représenter le Christ en moi ; et je me trouvais mieux, ce me semble, de le rejoindre là où je le voyais plus solitaire. Il me semblait que lorsqu’il était seul et affligé, comme un indigent, il devait me recevoir. (…) En particulier je me trouvais très bien au jardin des Oliviers ; c’est là que je lui tenais compagnie. » Ste Thérèse d’Avila, Autobiographie IX, 3

Seul et affligé ? Pourtant, saint Jean fait dire à Jésus : « Je ne suis pas seul, le Père est toujours avec moi. »

Seulement, Jean est un aigle royal qui plane aux limites du monde divin, et son regard perçoit déjà, sous la cendre de ta vie consumée par le feu de l’amour de tes frères, le crépitement de l’immense incendie de Ta gloire, cette gloire que Tu tiens du Père, toi, l’Unique, plein de grâce et de vérité.

Il le décèle déjà à l’orée de Ta passion… mais moi, j’aime infiniment plus à cette heure, le regard si humain de Luc qui me permet de te rejoindre comme le faisait notre Mère sainte Thérèse.

Car, oui, cette nuit-là Tu étais bien seul, mon Seigneur et ma joie. Tes disciples, même les trois si proches à qui tu avais fait entrevoir le plus intime de Ta vie, dormaient…

Tu étais seul devant le Père que tant de fois, tout au long de Ton ministère, Tu allais rejoindre au cœur de la nuit. Mais cette nuit-là, Tu ne percevais pas sa Présence.

« Père, s’il est possible que ce calice passe loin de moi… », ce calice que pourtant tu avais désiré boire avec tant d’ardeur !

Et le Père est là cependant, le Père Te regarde avec amour, le Père envoie son ange pour Te réconforter…

En vain. L’ange est là, assistant impuissant à Ton agonie : « En proie à la détresse, il priait de façon plus instante, et sa sueur comme des grosses gouttes de sang tombait à terre.  »

Mais en réalité, tout est déjà apaisé dans ton « oui » : « Que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne, Père… »

Par amour pour nous, Ta vie est déjà livrée : « il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ». (Jean)

Haut

 


 Français   English   Contact   Design  © 2005–2021